28.8.12

ma fière pendule à l'heure

Fermons les yeux
on pourra croire
qu'on est heureux
Fermons les yeux
pour ne pas voir
qu'on est pouilleux

Fermant les yeux
pour ne pas voir
pour fuir copieux
l'aveu
de la médiocrité

Longtemps j'ai cru,
ben quoi, mais tu,
mais c'est toi qui

Moi, si tordu?
t'es parano
qu'hallucines-tu...

nier encore
s'en persuader
fuir, puis refuir
l'honnêteté

et puis agir,
à force de nier
qu'on est médiocre,
et puis agir,
à force de nier,
en vrai salaud

faire le mulet,
têtu, buté,
au lieu de jouir
d'être amoureux
de celle qui m'aime vraiment.

Enfin ouvrir les yeux
sortir le charnier du placard
finir honteux, mais soulagé
de pouvoir jouir
d'être amoureux
de celle qui m'aime vraiment

Libellés : ,

31.7.11

Message d'un Français du Japon

Il est en colère, et il y a de quoi. Respirez un bon coup, et prenez 14 minutes pour l'écouter.

Libellés :

21.1.11

Non à la propagande d'Areva

5.10.10

Et paradoxalement...

... l'autommne s'annonce plus doux.

y'a plus de saisons, et c'est tant mieux!

8.5.10

bordel, c'est raide.

C'est encore le printemps. Et j'ai froid.

Virinaro sieĝas mian kapon, iom mian koron... Feke datrevene printempas. Fride.

Libellés : , ,

24.3.10

Karnaval(ul)o

Karnavale, je la tutunuaj horoj de la printempo, mi renkontis mian karnavalulon. Tiun, kiu, brulante, ekzorcas malfacilaĵojn de la pasinta tempo, ebligante novan epokon...

Tiu karnavalulo estas ina, bona, kaj ĉarma. Tre.
Kaj mi vivas fajriĝon plaĉan ĉe la dolĉa muro de ŝia neo....

Forbrulu la vintro, ek al printemp'!

Bonon al vi, et portez-vous bien...
T.

Libellés : ,

26.1.10

De la mesure débarrassons-nous un temps, voulez-vous...

... et exagérons encore un tantinet.

Mi ĝuis lastan guton el tiu mielo. Prefereble adiaŭi dolĉe, ĉu ne? Tio senakrigas l'amaron...

Libellés : ,

21.1.10

Demi-fictif.

Recevant sa lettre ce matin, je pris le temps d'admirer l'enveloppe ornée d'un somptueux S. Puis, afin de la lire avec toute l'attention que méritent un important courrier et sa rédactrice, et de n'être pas distrait par la faim, je petit-déjeunai avec tout le calme que je fus capable de rassembler. Ensuite, je me lavai, me rasai, méditai longuement dans le but de me rendre plus perméable à sa prose, tant espérée et diligemment envoyée.
Puis je considérai que le désordre de mon logis n'était pas digne d'une telle lecture, alors j'astiquai les moindres recoins, et me vêtis cérémonieusement. Enfin, je fis encadrer la belle enveloppe et son énigmatique contenu, et accrochai ce tableau au mur.

Je lus.

Salé de mes larmes, mon thé
fumé
me brûle les entrailles,
sans que mes lèvres y aient trouvé quelque chose à redire.

Ça me rappelle quelque chose, ça... ah oui! Eric Chevillard a écrit quelques lignes sur la contagion littéraire (parmi d'autres sujets). CQFD.

Libellés : , ,

25.9.09

Du pain, des jeux des bananes

Y'a que ça qui passe.

Mais bon, 'parait que la révolution n'est pas un pique-nique cool...

Libellés : , , ,

14.9.09

tri jarojn / trois ans

Mi antaŭ ekzakte tri jaroj alvenis en Lionon... Mi malfacile kapablus starigi bilancon nuntempe... Mi ĉi-tie renkontis eksterordinarajn homojn, serioze amikiĝis, grave enamiĝis, kreskis neimageble, ellernis metion.

Daŭre nenio bedaŭrindas. Fide al la viv'. Eĉ se foje strangas ĝiaj vojoj...
Mi planis resti maksimume du jarojn kaj duonon...

Aujourd'hui, ça fait exactement trois ans que je suis arrivé à Lyon. J'aurais bien du mal à dresser un bilan de ces trois années... J'y ai rencontré des gens extraordinaires, tissé des amitiés, appris un métier... et grandi comme je n'aurais jamais imaginé.

Toujours rien à regretter, je continue de faire confiance à la vie, malgré ses curieux cheminements...

En arrivant, je m'étais dit: "deux ans et demi maximum"...

Libellés : , ,

27.7.09

Petit tour d'horizon du vélo genevois / Iom da bicikla Ĝenevo

Rencontrer Stef, des potes à lui, apprendre à craindre l'éclipse valaisanne ("quand le foie vient masquer le coeur"...) à la très agréable guinguette des barges, QG des coursiers à vélo, découvrir leurs conditions de travail, discuter catalogues, entreprises, pédaler dans Genève -qui s'y prête bien-, visiter un atelier associatif bien rangé (sur les trois existants...), assister à l'entrainement de vélo-polo au bord du lac, voir choir longtemps une adroite gauchère, mettre un peu les mains dans le cambouis, dessiner un vélo pour une gamine...

Super week-end, super accueil, et pas mal de soleil, finalement! Merci à Stef, et aux autres!

Finfine renkonti na Stef, amikojn liajn, drink(et)i ĉe agrablega surinsula asocia trinkejo, kie ariĝas biciklokurieroj, malkovri iliajn laborkondiĉojn, babili pri pecoj, katalogoj, entreprenoj, rajdi en Ĝenevo (tute trarajdebla urbo), viziti asocian bicikloatelieron sen malordo (!!!), gapi spektante biciklo-poloon apudlage, vidi longe fali ĉarman ludantinon, iom teĥnikumi, desegni biciklon por bubino...

Estis tre bona semajnfino, bonega akcepto el Stef kaj aliaj, eĉ suno ne tro prokrastis! Dankon al ĉiuj!

Libellés :

21.6.09

Profesiulo / Bon, c'est pas que je m'ennuie, mais j'ai un métier...

Итак, mi estas diplomita kiel ("plej tre bona") biciklo-meĥanikisto. Se vi aŭdas pri dunganto, ideale pri vojaĝbicikloj, bv informi min...

La instrutempo rapide pasis (9 monatoj), mi baldaŭ ĝisos miajn kolegojn-majstrojn. Kaj por komenci mian profesian vivon, iom da ferioj!

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs et les autres, c'est avec un grand plaisir -et un soupçon de fierté, faut l'avouer- que je vous annonce ma qualification en tant que Mécanicien Cycles (oui, toujours les majuscules). Mention très bien et "major de promo", même.
Bricoler, c'est bien et ça dépanne, la mécanique, c'est fait pour. Un peu comme l'anglais et l'espéranto, quoi...

La formation est passée vite, je quitte bientôt mes collègues pour attaquer ma carrière de mécano par... des vacances (oui, bon, du chômage). Si vous savez qui recrute, idéalement dans le vélo de voyage, faites passer l'info...

Libellés :

14.6.09

L'âme pourrie de chabadabada...


Malgré mon légendaire et dégoulinant chabadabada, je ne vais pas si mal... L'instinct de survie, peut-être, ou alors c'est seulement que c'est pas si grave... C'est juste dramatiquement dommage, et peut-être la meilleure décision qu'elle pouvait prendre.

"C'est con, j'aurais bien fait ma vie avec."


Nu, jen mi kiel tiu ulo, same sola, sed malpli trista. Mirige. Almenaŭ estas plej taŭga sezono por disiĝi...

Libellés : ,

22.3.09

le temps cule

...mais il est salvateur.

Libellés : ,

22.1.09

Pour Mario

"La connaissance sans émotion revient à essayer de mâcher des pierres."