20.7.05

Finfina ekiro / Départ (enfin)

Post 6 tagoj da kudrado kaj dek tunoj da pacienco, la sakoj pretas. Forironta, mi rimarkis, ke la fiksiloj fakte fusxas... mi do foriris nur la morgauxon, t.e. sabate, sub la varmego...

90 km poste, mi demandis pri akvo al iu burgxulino, kiu min fakte gastigis por la tutan nokton, kaj mi ecx povis gxui la nagxejon!

Mi dimancxe levigxis frue por eviti la sunon, sed mia unua tago estis iom tro "sentrejna", kaj la kruroj iom doloris... post 100 km sub sunego, mi genue doloris, kaj tranoktis apud cxarma kanalo, akompane de senkompataj kuloj.

Lunde, konsciante, ke mi ne povos gxustatempigxi, kaj ke estus ne serioze trolaborigi miajn genuojn, mi 80km-e biciklas gxis Vitry le francois, kaj tie acxetas nemultekostan bileton al würzburg, kie mi nun estas...
Mi foriros morgaux aux postmorgaux, kaj intertempe acxetos tauxgan mapon. Dank'al die bahn, mi nun povos bicikli progresive pli kaj pli... La nura bedauxro estas, ke mi ne scios, kiom da km estas inter Orleano kaj Zakopane...


Après six jours penché sur la machine à coudre, je m'appretais à partir quand je me suis dit que les fixations de mes sacoches allaient lacher... donc j'ai rajouté quelques coups de machine à coudre, et des sangles, pour faire moins propre...

La premiere nuit, apres 90 km, je suis invite a planter la tente chez une bourgeoise sympa, et je me lave dans la piscine, parce qu'elle m'avait propose de m'y rafraichir... j'allais pas me gener!

Ensuite 100 km pour arriver au bord d'un canal plein de moustiques, mal aux genoux, je boite, j'aurais du y aller un peu plus mollo...

lundi, 80km pour arriver a Vitry le francois et y prendre un billet de train pour Würzburg, comme un p'tit slip, ce qui me permet de rattraper mon retard en economisant mes genoux, et d'embrasser plus tot Lena...
remarque, le velo dans les trains francais, c'est sport aussi... et j'ai pris une amende parce aue je n'ai pas composte mon billet... ahahahah... sncf, j'adore.

Je repars demain ou apres-demain, le temps d'acheter une carte digne de ce nom et de faire secher ma tente. et j'aurai le temps d'epargner mes genoux...

4 Komento(j) / Commentaire(s)

Anonymous Anonyme skribis...

pour la tente, accroche la au vélo, en roulant çà seche tout seul et puis pour la bourgeoise, elle devait pas être si bourgeoise pour être sympa, ou sinon elle était vieille :)))))))))))))Parce que bourgeois tu le deviens et quand tu vieillis, cela redescend comme plein de choses quand tu vieillis.. Grosses bisess yoyoyo!!

21 juillet, 2005  
Anonymous Anonyme skribis...

270 km en 3 jours, petite forme fo arretez de cloper!! et pour combien de km en train! balader son vélo en train c'est pa un peu bourgeois com pass tps! troc ton spade contre un fauteuil tu sera + efficace :) cedde

21 juillet, 2005  
Blogger festo2005 skribis...

On est bourgeois quand on est riche... Rien ne nous empêche de trahir sa classe!

22 juillet, 2005  
Blogger tif skribis...

ced, c est clair, petite forme...
et je me sens riche ici... mais je n en abuse pas trop, je trouve....

28 juillet, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home