19.7.08

Linz

Cxar mi fakte foje ne rajtis memzorge elekti mian vojon (cxefa vojo subite igxis malpermesata por bicikloj...), mi vole-nevole rajdis sur la vojo planita en iu gvidlibro, ia nova getoo por biciklistoj; Por auxtoj ebena bonkvalita asfalto, por bicikloj fusxaj kotaj padoj.

Mi tamen volis rapidi, kaj en sxlima kurbigxo mi falis (cxar kompreneble pluvadis), iom vundis mian kruron kaj grumbladis pri tiu landacxo.

Pro temponesuficxo mi devis trajni 200-300 km, kaj lauxdire en Auxstrio biciklaj vojoj surrajdindas, do se mi iom trajnu, estu por forlasi Germanion. Kompreneble, neniu vojagxanto proponis sian helpon por entrajnigi mian biciklon...

Alveninte en Linz post kelkhora trajnado, mi miris: cxiuj tie belas kaj aspektas konatindaj, kiam en Germanio estis precize male...

Nu, mi nun povos trankvile bicikli gxis Szombathely, eble ecx povos iom almozkanti kun gitar´...

Kaj cxi-tie, sunas!

Vu que la nationale a unilateralement decide de ne pas etre accessible aux cyclos, je me suis resigne a suivre le trace du bouquin "piste du danube". Piste. Ca correspond bien a la realite... Du gravier, des caillasses, des nids de poule, de la boue...

Je voulais aller vite malgre tout, et dans un virage j ai glisse sur une flaque de boue (parce qu evidemment, il pleut tout le temps...), me suis vautre dans les orties, me suis releve en pestant contre l Allemagne presque toute entiere, ai vu mon mollet tout enfle, ai rale encore plus...

Comme mon calendrier etait un peu serre et que j etais bien fache avec ce pays (monotone, en plus...), j ai pris le train jusqu a Linz. Evidemment, pas un des voyageurs n aurait propose son aide pour monter mon velo dans le train. Leurs meres ont du leur dire de ne pas parler aux inconnus...

Arrive a Linz apres environ 300km de train, j ai trouve tout le monde beau, il a fallu que je cherche 5 bonnes minutes dans la foule d un festival pour trouver une tete qui ne me revient pas... Alors qu a Regensburg, c etait l inverse...

Bref, je suis content d avoir change de pays, j ai maintenant le temps de rouler pepere, eventuellement de jouer un peu de gratte... Et ici, il fait beau! Ca me rappelle mon passage de Croatie en Slovenie il y a deux ans...

Info speciale pour Elian: j ai atteint 1000 km dans le village nomme "Marxheim"...

3 Komento(j) / Commentaire(s)

Anonymous elian skribis...

Et ça l'ami c'est un signe...
Le milléénaire, les temps apocalyptique, le fascisme sarkoziste et son renversement par d'autres valeurs...
Bon je me calme, mais comprends moi il y a des lustres que j'ai aps laissé un commentaire ici!
A croire que comme tous les égocentrico narcissiques gavés à la pub et à l'auto estime il faut citer mon humble (mais néanmoins joli) prénom pour que je daigne répondre, je suis une ordure...
Sinon moi avec mon VTT capitalistico décathlonnien je me suis fait aujourd'hui un petit aller retour orléans meung sur loire, histoire de profiter du GR2. Que veux tu je n'ai pas ton entrainnement, ni ton succès ;)
A très bientôt, que le vent te porte avec douceur et voluptué.
(La relecture de ce message me rapelle les message qu'on voit sur des blogs pro mylife avec des réponses de gens qu'on connaît pas et qui nous semble avoir été écrit par des extra terrestres tellement les références différentes de nos misérables petites existences ne nous semblent pouvoir n'être qu exo biologiques!)
Bref je suis fatigué bises
Elian

20 juillet, 2008  
Anonymous Anonyme skribis...

Saluton kara,
bonege vi atingos hungario komenze de IJK :)
mi tranvile vojagxos trajne tra Wien 25 de julio dum nokton. Mi estos al la IJK pli au malpli tagmese kaj se vi ankorau ne ciestos mi atendos vin kun fresxa bieron
amike
enrico (el Padovo)

21 juillet, 2008  
Anonymous Anonyme skribis...

Enrico, mi kun plezuro kunatendos :)

ben

25 juillet, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home